Bienvenue dans le monde fascinant et frelaté de la dolce vita new-yorkaise...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Frigo presque vide ? Il est temps de faire les courses...

Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Parker

avatar

Nombre de messages : 190
Loft : LOFT 5
Date d'inscription : 21/10/2007

Sexy Or Not Sexy
Liens:
Popularité:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Frigo presque vide ? Il est temps de faire les courses...   Jeu 25 Oct - 12:38

Un matin en se réveillant, comme tout les matins en fait… Notre cher Julian prit son petit déjeuner, commencer sa journée sans rien dans le ventre c’était impossible pour lui. Sauf que malheur… Son frigo criait famine, plus rien ou presque à se mettre sous la dent… Même pas un fond de brique de lait, qui pourrait mélanger avec ce qui restait de céréales… Rien ! Julian fit une grimace devant cette situation puis se dit qu’il était temps de faire les courses… Mais pas avant une bonne douche, déjà qu’il n’avait pas pu profiter de son petit déjeuner, prendre une douche le détendrait, quoique… A priori le sort s’acharnait contre lui, sa douche ne voulait pas donner de l’eau chaude. Alors là c’était la goutte qui faisait déborder le vase, si je puis dire… Il se lava quand même avec de l’eau moyennement tiède. Bon qu’allait-il encore lui arriver en cette matinée à peine commencée ? Pour l’habillage tout c’était très bien passé, encore heureux, pas de mauvaises surprises du genre un jeans déchiré… En moins de deux, il s’était vêtu d’un jeans délavé, et d’un tee-shirt noir, vu le temps dehors il pouvait se permettre de mettre un tee-shirt. Aux pieds, une bonne paire de All Star noires, ces chaussures là et lui, toute une histoire… Il prit sa clé de voiture, celle de son logement et puis direction le parking de l’immeuble et là ! Surprise ! Enfin, le genre de surprise qu’on aime pas trop et surtout Julian… Quelqu’un avait rayé sa voiture… Monsieur Parker restait zen, même si au fond de lui ça bouillonnait, encore un truc et il allait exploser… Il examina la rayure, bon y avait pire, et il pouvait s’occuper facilement d’effacer cette rayure.

Après tout ces périples le voilà à l’épicerie. Arrivé là-bas, Julian gara sa voiture, mais juste avant un type lui avait pris la place, et ce type on le retrouvera toute à l’heure dans l’épicerie… Julian sortit de sa voiture, la ferma à clé, prit un cadi et je vous le donne en mille, il entra dans le magasin. Commençant ses courses tranquillement, une fille lui fit un sourire, ce qui ne lui déplaisait pas, première bonne chose de la matinée, bien sûr par politesse il lui rendit, même si il était mystérieux et distant, pour une belle jeune fille il pouvait faire un effort… Alors qu’il souriait à la Demoiselle, il ne regardait pas devant lui, la suite peut se résumer en un simple mot : paf ! Il heurta un homme avec son cadi, mais pas n’importe le quel, celui qui lui avait piqué la place de parking, ce qui peut énerver surtout quand on cherche une place pendant un bon bout de temps. Julian s’excusa même si le cœur n’y était pas. Le gars en face de lui semblait de pas être un enfant de chœur, ça tombe bien Julian non plus. En bon et gentil garçon, il voulait continuer son chemin, sauf que Monsieur je pique les places des autres et je les provoque, vint retenir Julian s’emportant contre lui en l’insultant. Une insulte destinée à Julian n’aurait pas fait réagir ce dernier, mais lorsqu’on s’en prenait à sa famille, c'était une toute autre histoire… L’homme provocateur aurait mieux fait de se taire au lieu d’insulter Madame Parker, la mère de Julian de… Je ne vous dit rien, insulte culte qu’on a tous dit au moins une fois ! Donc Julian se retourna, le foudroyant du regard, la colère il la transmettait par son regard noir et méconnaissable.


" Fils de quoi ?… Vas-y répète un peu ? "

" Je vois que j’ai touché le point faible de Monsieur… "

Julian n’attendit pas de midi à 14 heures pour lui envoyer son pied droit là où ça fait mal chez un homme.

" Oups, désolé… Je vois que j’ai touché le point faible de Monsieur… "

Il n'était vraiment pas désolé, sa phrase était plutôt mesquine. Là il avait le dernier mot et l’homme plus qu’une seule enfin bref… Pas mal de regards se posèrent sur Julian dont celui de la jeune fille de toute à l’heure, ces personnes furent assez surprises de la scène, mais après tout comme pour le jeune Parker et ces gens, l’homme l’avait bien cherché en commençant à jouer au malin et puis depuis son réveil le sort s’acharnait sur Julian, valait mieux pas le chercher… Il continua donc ses courses prenant le nécessaire pour lui et ses colocataires. Si l’homme revenait à l’attaque ? Vu l’humeur de Julian ça finirait dehors et en baston, mais pour l’instant, il choisissait ses boissons…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miranda Holloway

avatar

Nombre de messages : 93
Loft : Numéro 4
Date d'inscription : 22/10/2007

Sexy Or Not Sexy
Liens:
Popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Frigo presque vide ? Il est temps de faire les courses...   Sam 27 Oct - 14:41

Comme tous les matins , à part exceptions bien sûr, Miranda faisait honneur à la coutume. Se levant assez tôt , elle commençait effectivement sa journée par un long jogging comme on dit afin de "s'aérer les neurones" ... Bon okay, aussi parce que ce n'était pas avec une tonne de nutella et aucune activité sportive qu'elle garderait la ligne ! Non pas qu'elle souhaite à tout prix ressembler à tous ces mannequins aussi grandes que maigres, mais elle avait toujours eu une silhouette assez longiligne et ne souhaitait pas que cela change.
Sortant de l'immeuble en trottinant pour se mettre en jambe, elle réprima une forte envie de retourner dans la chaleur de son Loft. Et oui, c'était une matinée vraiment fraîche sur New York, pas forcément propice à un peu de sport. La jeune femme remonta un peu la fermeture éclair de sa veste tout en accélérant sa course, sans renoncer pour autant, en partant du point de vue que plus elle courrerait, plus rapidement elle se réchaufferait. Quelle logique implacable n'est ce pas? -_-'.

Finalement, après une petite heure à geler comme pas possible, miss Holloway se décida enfin à faire une pause, n'en pouvant plus. Arrivée dans le quartier de Wall Street, elle partit en direction d'un petit café tranquille où elle avait l'habitude de passer prendre un verre avant de rentrer. Se rappelant par la même occasion en passant près de l'épicerie que c'était elle la responsable frigo de la semaine, elle farfouilla dasn ses poches , en extirpant un bout de papier chiffoné sur lequel étaient griffonés la liste des quelques courses à faire. Elle parcourut la feuille des yeux avant d'entrer dans la chaleur du magasin avec soulagement, partant à la rencontre des différents rayons en s'emparant d'un caddie.
Ses cheveux blonds égèrement ébouriffés et les joues rougies , elle se contenta de lancer de grands sourires bien trop niais pour être sincères aux individus qui s'avisaient de l'observer avec un peu trop d'insistance.

Tout en reprenant son souffle , Miranda remplissait son caddie, lorsque soudain une insulte fusa dans l'air. La jeune femme interloquée ne put s'empêcher d'aller jeter un coup d'oeil, suivant la voix assurée qui venait de pousser cette exclamation vulgaire. Arrivant dans le rayon où avait lieu l'altercation, Miranda sentit que la tension montait entre les deux jeunes gens . Avant qu'elle n'ait pu réaliser quoique ce soit, l'auteur de l'injure ajoutait une remarque encore plus mesquine . Le sang de son interlocuteur ne sembla faire qu'un tour puisqu'il le frappa là où ça fait mal. Miranda arqua un sourcil alors que l'homme se pliait en deux, visiblement choqué . Sans qu'elle ne puisse se retenir, un sourire anima légèrement son visage en voyant la situation ainsi inversée, tandis que la plupart des autres personnes présentes semblaient un peu interdites. Alors qu'elle s'emparait d'une boîte de conserve présente sur une étagère, elle jeta un regard au jeune homme.


Il ne l'a pas volé celui là

Elle le regarda un instant, le reconnaissant pour être dans le même immeuble qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Parker

avatar

Nombre de messages : 190
Loft : LOFT 5
Date d'inscription : 21/10/2007

Sexy Or Not Sexy
Liens:
Popularité:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Frigo presque vide ? Il est temps de faire les courses...   Sam 27 Oct - 17:21

Ce matin là, fallait mieux pas chercher Julian, et surtout ne pas insulter sa mère, les autres jours aussi, à moins que la personne soit suicidaire. Hors-là, Julian n’avait certes pas du tout apprécier cette insulte venant de l’homme, l’envie de l’envoyer à l’hôpital ne lui manquait pas, mais il ne tenait pas à créer une bagarre dans cette épicerie où il venait de temps en temps. Donc Julian s’était retenu de lui mettre en plus d’un bon coup de pied entre les jambes, d’un uppercut dans la mâchoire… Car question bagarre, Julian en connaissait un rayon, croyez moi… Il était coutumier des factures en tout genre suite à des bagarres. Un contre un, il s’en sortait et ça grâce à l’expérience, mais seul contre plusieurs c’était une toute autre histoire, il se défendait comme il le pouvait… Mais Julian n’était pas un surhomme, il pouvait en venir à bout d’un seul homme mais face à un groupe, son un mètre 89 n’arrivait pas à terme du groupe.

Alors qu’il choisissait les boissons, n’ayant toujours pas digérer l’insulte, oui Julian était assez rancunier, et n’oubliait pas facilement, surtout ce genre de truc. Bref le jeune Parker rangeait un pack d’eau dans son cadi quand il entendit une jeune fille parler. Julian redressa son regard noisette sur elle, je vous rassure que la haine qu’il avait auparavant dégagé en regardant l’homme, ne se lisait pas dans ses yeux, alors qu’il regardait la fille.


" J’pense que ça l’a calmé. "

Il fit un sourire, se rendant compte qu’elle faisait partie d’un de ces lofts de son immeuble. Maintenant mettre un nom sur le visage de la jeune fille, était une toute autre histoire…

" Il me semble qu’on vit dans le même immeuble, non ? "

Julian préférait être sûr que ce qu’il pensait, alors autant vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frigo presque vide ? Il est temps de faire les courses...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frigo presque vide ? Il est temps de faire les courses...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» il est temps de faire croire en la magie [terminer]
» [CLOS] Quand la valse s'emmêle... {Aoi}
» Il est temps de faire parler de soi.
» Il faut choisir dans la vie entre gagner de l'argent et le dépenser : on n'a pas le temps de faire les deux.
» Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita :: * New York Town :: Downtown :: Wall Street-
Sauter vers: